Les fausses idées sur l’anxiété

Le problème n'est pas si courant

Le pourcentage de personnes présentant un trouble anxieux dans les pays occidentaux reste globalement le même. Parmi les belges âgée de 18 à 65 ans sur une année environ 15 % d’entre eux présenteront un trouble anxieux au cours de cette même année et 21% présenteront un trouble anxieux au cours de leur vie.

Parmi les individus présentant des troubles anxieux on retrouve une majorité de femmes, puisque l’on compte environ 1,5 à 2 femmes atteintes pour un homme. Enfin, la tranche d’age la plus concernée est surtout celle des adultes jeunes (25 à 44 ans), toutefois les troubles anxieux peuvent être retrouvés à tous âges.

L’anxiété c’est pour les faibles

La peur est une émotion qui souffre d’un a priori négatif toutefois celle-ci joue un rôle fondamental dans nos existence respectives. En effet, la peur nous permet de savoir si quelque chose est dangereux ou pas pour nous. Par la suite l’individu peut faire le choix de « de fuir ou de combattre » ce danger. Enfin si la peur est un élément important de l’anxiété il n’en est pas, et de loin, le seul élément constituant les troubles anxieux.

Les troubles anxieux ce n’est pas si grave

Parmi les troubles anxieux nous retrouvons notamment les phobies, les troubles paniques, les états de stress post-traumatique (epst), les troubles obsessionnel-compulsif (toc)… Ceux-ci ont bien souvent comme conséquences de limiter les individus dans leurs activités professionnelles, de loisirs ainsi que sociales. De plus les troubles anxieux peuvent coexister c’est-à-dire qu’un individu peut être atteint de deux troubles à la fois. Par exemple les personnes ayant des troubles paniques sont aussi susceptibles d’avoir une agoraphobie. Enfin les troubles anxieux sont souvent associés à d’autres problèmes de santé mentale (insomnies, dépression, alcoolisme par exemple).
« Les troubles anxieux ont pour origine une enfance malheureuse. »

S’il est vrai qu’avoir une enfance malheureuse ou même difficile peut être la cause de troubles mentaux cela n’est pas spécifique aux troubles anxieux. Par ailleurs les individus ayant eu une enfance très heureuse sont aussi susceptibles de présenter des troubles anxieux.

Plus globalement les troubles mentaux ou difficultés psychologiques ont plusieurs causes. Ils sont le résultat de la rencontre de facteurs environnementaux, de facteurs psychologiques et de facteurs génétiques. Il est parfois bien plus pertinent de focaliser son attention sur la ou les difficultés rencontrées actuellement.

Il est important de considérer que les événements de vie négatifs sont aussi des périodes dans lesquels nous développons des stratégies plus ou moins adaptatives permettant d’avoir des ressources pour faire face aux futures difficultés rencontrées.


« Les personnes souffrant d’anxiété doivent éviter tout ce qui cause leur peur. »


Dans l’ensemble des troubles anxieux l’évitement est facilement observable. Il est un réflexe spontanément mis en place. Toutefois, cela représente un facteur de maintien des difficultés rencontrées. Par ailleurs cet évitement peut être associé à une amplification des symptômes puisqu’en effet en évitant une situation qui nous faisait peur cela confirme la croyance que nous avions raison d’avoir peur.

LECAT Jean Sébastien

Psychologue du centre médical Moveo Clinic

02/351.51.57  /  js.lecat@moveoclinic.be